Xavier THOREAU

AD - JAI


 

I started my career in the EU institutions about 3 and a half years ago, when I joined the GSC as a political administrator in the Justice and Home Affairs general directorate.

 

As I see it, the Staff Committee should not simply be an organ to be consulted during negotiations or the organiser of the staff party, but also a means for staff members to get their problems heard. If issues crop up in a unit, chances are, they cropped up elsewhere.

 

Therefore, I decided to join the campaign for the Staff Committee to serve as a relay for colleagues, with a relatively new vision on the institutions. I hope to be innovative in finding solutions which will serve the interest of every member of the staff.

 

We hear about social media all the time, but I am not quite sure they have made communication easier. My first solution is quite simple: let's talk. My door is open.

 

****************************************************

 

J'ai commencé ma carrière au sein des institutions européennes il y a environ trois ans et demi, lorsque j'ai rejoint le SGC, à la direction générale Justice et Affaires Intérieures.

 

Pour moi, le Comité du Personnel ne doit pas simplement être un organe à consulter durant des négociations ou l'organisateur de la fête du personnel, mais aussi un moyen pour les membres du personnel de faire entendre leurs problèmes. Si des problèmes apparaissent dans une unité, il y a de bonnes chances qu'ils se soient également produits ailleurs.

 

J'ai donc décidé de rejoindre la campagne pour le Comité du Personnel, afin de servir de relais pour les collègues, disposant d'une vision relativement neuve sur les institutions. J'espère pouvoir être innovant dans la recherche de solutions qui serviront les intérêts de chaque membre du personnel.

 

On entend tout le temps parler des médias sociaux, mais je ne suis pas du tout certain qu'ils aient rendu la communication plus facile. Ma première solution est simple: parlons. Ma porte est ouverte.