LING


We are against any measures that jeopardise the reliability and independence of LING, namely increasing the use of contract/temporary staff rather than permanent, reliable and experienced staff, and outsourcing tasks that are better accomplished in-house. 


 

We demand more clarity from our administration on the future of the Translation Service (including the risk of merging/streamlining with other European Institutions' translation services in the medium/long term) and on the quality of the services provided.


We call for concrete measures for AST/SC colleagues (internal mobility, etc.) likely to be affected by the forthcoming job losses.


 

We want, in cooperation with the administration, to find ways of increasing translators' motivation (diversifying tasks, for example helping DG COMM with drafting and media monitoring, job shadowing, temporary/interinstitutional mobility, etc.).


We call for better coordination and planning, which takes into account predictable peaks in workload – e.g. end of Presidency, European summits, end of legislature of the EP, etc. – as well as other factors required to provide a high quality service.


As a service that assures the preservation of multilingualism and effective communication with all EU citizens, LING staff deserves to be treated with the necessary respect and dignity, and to be given the appropriate means to discharge its duties.

 

 

Nous sommes opposés à toute mesure mettant en péril la fiabilité et l'indépendance de LING, notamment le recours accru aux agents contractuels/temporaires au détriment du personnel permanent, fiable et expérimenté, et à l'externalisation de tâches mieux accomplies en interne.

 

Nous demandons plus de clarté de la part de l'administration sur l'avenir du service linguistique (y inclus le risque de fusion/rationalisation avec les services linguistiques des autres institutions européennes à moyen/long terme) et sur la qualité souhaitée des services fournis.

 

Nous demandons des mesures concrètes en faveur des AST/SC (mobilité interne etc.) qui seront probablement concernés par les suppressions de postes à venir.

 

Nous voulons chercher - en coopération avec l'administration - des possibilités pour accroître la motivation des AD linguistes (diversification de la nature des tâches, par exemple pour venir en soutien à la DG COMM en matière de rédaction et media monitoring, job shadowing, possibilités de mobilité même temporaire/interinstitutionnelle etc.).

 

Nous appelons à une meilleure coordination et planification qui tienne compte des pics prévisibles de la charge de travail - p. ex. fin de la présidence, sommets européens, fin de la législature du PE, etc. - ainsi que d'autres facteurs nécessaires pour fournir un service de haute qualité.

 

En tant que service assurant la préservation du multilinguisme et une communication efficace avec tous les citoyens de l'UE, nous exigeons que le personnel de LING soit traité avec le respect et la dignité nécessaires, ainsi que la mise à disposition des moyens appropriés pour qu'il soit en mesure d'accomplir sa mission.